Le shorinji kempo est né en 1947 dans la ville de Tadotsu située sur l'île de Shikoku au Japon.
Résultat d'une combinaison  de différentes écoles d'art martiaux chinois et japonais, réalisé par le Kaïso (fondateur) SO Doshin, il est à la fois un art martial traditionnel et un système d'auto défense efficace.

 

Le Shorinji Kempo est accessible à tous car sa pratique ne nécessite ni force ni souplesse particulières.
A travers sa pratique, chacun peut progresser à son rythme et améliorer son équilibre, sa coordination et, au fil des entraînements, repousser ses limites , en termes de souplesse, d'endurance et de condition physique en général.

Les pratiquants apprennent aussi un système de remise en forme (Seiho) basé sur des massages et l’utilisation de certains points de pression du corps.

Le Shorinji Kempo n’est pas qu’un travail physique, il inclut un aspect philosophique dans la pratique à travers plusieurs principes . L’un de ces principes fondamentaux est l’importance du travail à deux (Kumite shutaï).

Les partenaires prennent conscience de la nécessité de l’autre pour progresser, et développent le sens de l’entraide et de l’amitié.

La méditation zen (Chinkon) fait partie intégrante du Shorinji Kempo.

La pratique du Shorinji Kempo comporte de multiples aspects : Goho coups de poing, coups de pied, Juho dégagements, projections ou immobilisations sur des saisies ainsi que Seiho , Chinkon , Embu , Randori .

Cette richesse technique prépare à être confronté à tous les aspects de l’auto-défense et à réagir efficacement en cas d’agression.

shorinji-kempo.jpg
 
retour
ce site a été créé sur www.quomodo.com